SAINTE CHRISTINE - BOURGNEUF FC : site officiel du club de foot de BOURGNEUF EN MAUGES - footeo

Théo, Ballon d’or !

7 mai 2018 - 12:47

Du monde, des occasions, du suspens et… un petit but ! A Bourgneuf ce dimanche, il y avait du soleil, des nanas, et surtout un bon match de football. Pas une rencontre de ligue, pas même une partie de première division de district, mais un bon vieux match de 4ème division  des familles. Plus de 200 personnes s’étaient données rendez-vous au stade municipal pour assister à une opposition sous tension entre le 2ème (Le SCBFC) et le 3ème (Liré-Drain Olympique) du groupe I.  Avant le coup d’envoi, chaque équipe savait que seule une victoire lui permettrait de garder l’espoir d’une montée. A trois journées de la fin, cette rencontre capitale amorçait le sprint final après une belle saison d’un côté comme de l’autre.

Renforcée par quelques habitués de PH, l’équipe réserve de Liré Drain avait de l’allure et nos joueurs savaient que la tâche serait difficile. Pour autant, ils laissaient le stress aux vestiaires et abordaient la partie avec détermination. Avant le match, le coach Amiot avait tenté de détendre ses gars en simulant la décontraction (avec plus ou moins de talent, ce qui n’avait pas trompé grand monde). Plus libérés, les hommes de la Joyeuse étaient aussi plus dangereux. Sur un corner frappé au premier poteau, Maître Corbeau descendait de son arbre pour reprendre le ballon d’une volée acrobatique. Son tir était dévié par un adversaire et fuyait le cadre de justesse. Quelques minutes après, Liré Drain ripostait sur coup franc par l’intermédiaire de son numéro 2. Sa frappe puissante rebondissait devant Nathan qui ne se laissait pas tromper et repoussait intelligemment le danger. A la demi-heure de jeu, après des attaques répétées, le SCBFC obtenait un penalty suite à une main d’un défenseur liréen. En leader charismatique, le Roi Pipine prenait ses responsabilités. Il recoiffait sa mèche, remontait ses belles chaussettes marquées « Yoyo », expirait un grand coup et se lançait à la conquête de la gloire éternelle.  C’était sans compter sur le mauvais sort qui décidait, l’espace d’un dixième de seconde, d’abaisser la barre transversale de quelques centimètres, exprès pour que la grosse patate envoyée en plein milieu du but s’écrase sur le cadre. L’occasion était donc manquée mais il n’était pas question de baisser la tête.

La seconde période ressemblait un peu à la première. Si la possession du ballon était plutôt équilibrée, les rares occasions étaient à l’avantage des orange et noir. A la 65ème minute, nous obtenions un coup franc à 25 mètres du but. Pour le père Tessier, c’était mieux qu’un pénalty. Chacun savait qu’il y avait là 99 % de chances de voir les locaux ouvrir le score. Pourtant, à la surprise générale, son tir s’envolait approximativement 40 mètres au-dessus des cages… Il fallait donc patienter et retenir son souffle, encore et encore. Dix minutes plus tard, Titi frôlait le carton rouge en crochetant le numéro 10 de Liré à l’entrée de la surface de réparation. Une faute dangereuse mais une faute intelligente (cela ne surprendra personne ;)), puisque le meneur de jeu filait droit au but. Après que le coup franc se heurte à notre mur, le score restait donc nul et vierge.

C’est à la quatre-vingtième minute qu’intervenait la délivrance. Comme souvent, elle trouvait sa source dans les bras magiques du grand Piron. Suite à une touche lumineuse, Théo profitait d’une incompréhension entre le défenseur central et le gardien de Liré Drain pour se faufiler et glisser la balle au fond du but. C’était raffiné, c’était subtil, c’était génial. En liesse, les supporters et supportrices retiraient leurs vêtements et se battaient pour arracher ceux du nouvel homme providentiel. Théodore, Théo ballon d’or !

La suite était une démonstration de solidité défensive, avec comme chef d’orchestre, un loulou impérial dans tous les duels.

Au coup de sifflet final, la foule exultait. La Jenlain coulait à flot et le trésorier se frottait les mains. Joueurs et spectateurs gagnaient le droit de continuer à rêver. Le futur entraîneur, qui avait assisté à la rencontre, savait maintenant qu’il pourrait compter sur un groupe solidaire et talentueux, constitué de pépites pas loin d'avoir le niveau Ligue 2 (ou au moins CFA).

Il reste désormais deux matchs pour aller chercher le Graal. Deux matchs où il faudra continuer à être sérieux et déterminés. Plus que jamais solidaires, plus que jamais motivés !

PS 1 : Sans surprise, c’est le Roi Pipine qui repart avec le trophée des vendanges. Pour rappel, Jimmy lui propose une séance d’entrainement aux penaltys mercredi à 18h45 à Sainte Christine.

PS 2 : Bravo aux joueurs et aux supporters de Liré Drain venus en masse, qui malgré la déception et un match tendu, ont fait tourner la buvette avec respect et ténacité. Le layon, c’est quand même meilleur que le muscadet (« mais pas meilleur que le Malvoisie »). Après le match, l'ambiance était conviviale entre les deux camps, en témoigne la photo qui sert d'illustration à cet article. 

PS 3 : On l’a déjà dit, mais il y avait du monde autour des mains courantes, et ça c’est vraiment cool. Merci aux gars de la B, à Nono (big up !), aux voisins de Chaudron-Saint Quentin, aux familles et aux copains. On aura encore besoin de vous le 27 mai pour la réception de Val de Moine à Bourgneuf !

Commentaires

PLANNINGS DE REPRISE 8 jours
Plannings de reprise 8 jours
SCBFC U15 : nouveau joueur 18 jours
SCBFC U15 et 4 autres 18 jours
SCBFC U17 : nouveau joueur 18 jours
SCBFC U19 : nouveau joueur 18 jours
SCBFC B : nouveau joueur 18 jours
SCBFC A : nouveau joueur 18 jours
LA MONTÉE EST CONFIRMÉE! 1 mois
UN NOUVEAU PRÉSIDENT AU SCBFC! 1 mois
ASSEMBLEE GENERALE 1 mois
RAPPEL ! Première permanence de licence ce Dimanche! 1 mois
L’extase ! 1 mois
5-0
SCBFC B / E/St Aubin Thouarcé 3 1 mois
SCBFC B / E/St Aubin Thouarcé 3 et 5 autres : résumés des matchs 1 mois