SAINTE CHRISTINE - BOURGNEUF FC : site officiel du club de foot de BOURGNEUF EN MAUGES - footeo

La Première est dans la course !

3 avril 2018 - 22:54

Après une prestation convaincante face au Marillais-Bouzillé (victoire 4-1), l’équipe première s’engageait dans un week-end auquel le PSG aurait sans doute eu du mal à faire face, avec deux matchs de championnat en 48 heures. Un défi physique qui devait aussi permettre de trouver une dynamique en reprenant 6 points d’un coup de fusil.

 

Acte 1 : Samedi 31 mars, c’est sur le terrain de la Possonnière que nos joueurs se déplaçaient. Assez loin devant leurs adversaires du jour au classement, les orange et noir étaient logiquement favoris. Rien ne fut facile pour autant. Malgré une nette domination du début à la fin de la partie, ils eurent toutes les peines du monde à trouver la faille dans une défense bien regroupée et combative. Peu avant l’heure de jeu, l’équipe se retrouvait même dans une bien mauvaise posture après que le légendaire Douinio ait manqué l’occasion de se taire ;). Réduits à 10 pendant 10 minutes, les gars de la Joyeuse allaient pourtant trouver les ressources. Sur une touche rapidement jouée par le roublard Piron, notre ami Pipine prenait la défense adverse à revers d’une subtile passe en profondeur pour l’inévitable Abélardo. Ce dernier déposait son vis-à-vis avant d’enrouler sa frappe, inscrivant un très joli but. Le seul de la partie, celui de la victoire. 1-0, mission accomplie dans la douleur, mais accomplie quand même.

A noter que le gendre de l’entraineur aurait pu alourdir le score en toute fin de match. Seul au milieu de terrain, sans gardien dans les cages, il hâtait trop sa frappe et voyait le cadre se dérober. Rien de grave, d’autant qu’il décida de se rattraper deux jours plus tard.

Un grand merci à Micka Godin qui remplaçait exceptionnellement le coach Amiot ce samedi et qui a su conduire l’équipe vers la victoire.

 

Acte 2 : Rebelote le lundi 2 avril avec la réception des voisins du MesniLaurentais. Avant-dernière au classement, cette équipe réserve restait cependant sur une dynamique plutôt positive et se déplaçait avec la ferme intention de ramener un résultat. Leurs espoirs de victoire furent rapidement douchés par notre équipe, arborant exceptionnellement (mais fièrement) les beaux maillots René Brissac d’antan. Après une dizaine de minutes, Gouzman, aussi à  l’aise dans son couloir que dans la surface adverse reprenait un bon coup franc en première intension. Plein de sang froid, il trompait le gardien qui ne pouvait que regarder avec dépit le cuir filer au fond de ses filets. Dans la foulée, le roi Pipine suivait les conseils du père Tessier et convertissait un pénalty d’une frappe de bûcheron. Le break était fait. Peu de temps avant la mi-temps survenait le coup de génie du match. Il était l’œuvre de Kévin. Après avoir fait parler son jeu d’épaule pour disputer le ballon aux défenseurs, il reprenait la balle en demi-volée à plus de 35 mètres du but. Le gardien était lobé et notre jeune joueur inscrivait sans doute le but de la saison. Le score était donc de 3-0 à la mi-temps. Peu de temps après la reprise, le filou Pipine propulsait dans le but un ballon d’abord repoussé par le gardien. C’est sur le même genre d’action qu’Abélardo marquait lui aussi son but de raccroc (comme s’il avait besoin de cela…). Entre temps, le MesniLaurentais avait réduit la marque, profitant d’un petit flottement en défense pour tromper Nathan d’une frappe intelligemment décroisée. Frappe à laquelle Baptist’uta, bien décidé à prendre sa revanche après les vendanges de la Possonnière, avait répondu quelques minutes plus tard par un tir croisé qui avait fait mouche. A la passe et bien inspiré, Kévin obtenait le statut d’homme du match.  

Le coup de sifflet final était sifflé sur le score logique de 6 buts à 1.

A noter que pour ce match, le roi Pipine s’était fixé l’objectif d’entrer dans le livre des records en obtenant la palme du plus grand nombre d’occasions foirées. Bravo à lui, il a bien mérité son trophée ;)

Le bilan de ce week-end chargé est très positif pour l’équipe A qui fait carton plein. En revenant à seulement deux points du leader chemillois (qui possède un match d’avance), et à un point du dauphin Liré, le SCBFC se replace dans la course pour la montée. Cependant, l’heure n’est pas à la fanfaronnade mais à  l’investissement collectif. Seule une rigueur et une solidarité à toute épreuve pourront apporter les résultats espérés de tous.

Commentaires